Remboursement anticipé de votre crédit immobilier : combien ça coûte ?

Beaucoup de personnes optent pour le crédit afin d’acquérir un bien immobilier. En prenant un crédit à la banque, ils seront donc débiteurs pendant plusieurs années auprès de celle-ci. En plus du remboursement à faire par mois, il y a bien également le taux à rembourser. Ce qui fait que cela peut revenir plus cher de faire l’achat d’une maison à crédit plutôt que de payer d’un seul coup. Mais beaucoup de personnes arrivent à payer leur crédit bien avant la date butoir. Cependant même en remboursant bien avant, il y a des frais à payer.

Pourquoi payer?

Le remboursement anticipé signifie payer bien avant l’heure. Lorsqu’un prêt est octroyé, la banque donne en général 8 ans pour rembourser. Cela peut bien représenter une grosse somme d’argent au fil des ans. Mais le fait que ce soit si long présente un avantage pour le débiteur, il a assez de temps pour tout rembourser. C’est également avantageux pour la banque, car elle perçoit non seulement le remboursement en lui-même mais aussi le taux. Donc, plus le débiteur prend du temps pour rembourser, plus le créancier à savoir la banque, gagnera en taux d’intérêt. Du coup si la banque donne 8 ans pour rembourser mais que le client paie la totalité en 5 ans par exemple, alors la banque aura un manque à gagner de 3 ans. C’est la raison pour laquelle il faut payer un taux lorsqu’il y a un remboursement anticipé. Mais alors, combien il faut bien payer?

Le taux à payer

Certains vendent leur bien immobilier ou gagnent subitement une somme d’argent conséquente qui leur permet de faire un remboursement anticipé. Pour combler leurs années de perdues, la banque facture un taux réglementé de 3% qui est équivaut à 6 mois de préavis. Ce taux s’appelle la pénalité de remboursement anticipé ou PRA. Le crédit immobilier qui est remboursé à l’avance va donc être taxé d’un préavis. Pour rester dans le respect de la loi, l’article L.312-21 exige que les pénalités de remboursement anticipé ne doivent en aucun cas dépasser les frais équivalant à 6 mois de remboursement.

Une négociation en amont

Bien avant de signer le contrat de crédit immobilier, il faut négocier. C’est-à-dire être prévoyant en demandant dès le début de ne pas avoir à payer de frais au cas où il y aurait remboursement avec anticipation. En effet, il est tout à fait bien possible de ne pas payer des pénalités ou PRA. Mais les conditions devront être bien définies à l’avance. Une fois que le contrat est signé, alors toutes les conditions devront absolument être respectées. Cependant, même avec des PRA à payer, il est toujours plus bien intéressant de rembourser un crédit à l’avance.

Immobilier : dans quelle ville française faut-il investir ?